Rando sur l’Allier

CR de la sortie Allier du 7 au 13 mai 2013 entre Moulins et le pont canal de Guétin( Nevers)

ont participé :Nicolas Gauthier à qui nous devons l organisation de ce séjourNicolas Laverdure, Maryvonne, Claude, Olivia, François et Laurence

Départ à 11h30 après un RDV à 9h au  CKDM, 2h30 de chargement pour une première sortie ensemble, nous sommes dans la normalité.Nous arrivons à Moulins vers 14h30 après un picnic vers Charolles.Nous cherchons un embarquement, un lieu ou laisser le camion et la remorque, nous décidons de partir en aval du pont car ça mousse bien entre les piles ( l ‘Allier est passé depuis 2 jours en zone verte sur vigicrue, et la décrue amorcée semble se stabiliser).Nous passons une bonne heure à charger les kayaks avec nos sacs personnels, à se répartir le matériel collectif, et à descendre les bateaux .Nicolas L et François partent poser le camion sur l’aire de camping-car à péage automatique puis nous partons tous ensemble vers 16h.Nous naviguons sans problème, le courant est fort, l’eau couleur terre mais sans objet flottant.C’est sans danger si on regarde bien vers l’aval , il faut éviter les arbres échoués.
Nous bivouaquons sur la rive droite à environ 5 km de Moulins: la berge est surélévée de 2 m, le tapis de labiées( merci Nicolas G pour la diagnose) et de mousse nous fait croire que l’endroit a été préparé spécialement pour nous…Chacun plante sa tente, nous nous apercevons que nous avons oublié le tarp et le gaz mais le tapis de sol surnuméraire de François, les cordes de Nicolas L et Claude nous sauvent la mise car nous essuyons un orage. Le menu prévu par Maryvonne (qui s’est occupée des courses) se transforme en salade de lentilles en boite, comme il ne fait pas froid c’est parfait sauf la 2 ème tournée qui , bien mélangée par Claude, s’avère avoir un petit goût, que dis-je un arrière goût…. là imaginez un ange qui passe, des regards interloqués, qui va parler en premier ?? « Mais il y a du produit vaisselle la dedans » fuse alors et tout le monde de cracher…et voilà l’expérience tourne à la plaisanterie!!


Le lendemain après pliage du bivouac, nous continuons notre descente de l’Allier. La rivière est préservée , nous voyons une héronnière avec au moins 15 nids, nous apercevons des troncs abattus par des castors et voyons nos premières cigognes.Nous décidons de nous arréter au premier pont (à Villeneuve sur Allier) car il faut s’approvisionner en gaz, renseignement pris, nous réembarquons en direction du Veurdre dont l’épicerie s’avérera fermée,nous organisons notre bivouac et grâce aux bougies de Claude, nous faisons un feu sur lequel les meilleurs diots du monde seront cuits accompagnés d’une délicieuse purée , un repas chaud sous notre tarp improvisé, que demander de plus…. Olivia et Nicolas L partent donc en stop  le lendemain matin à Saint Pierre le Moûtier pour faire les courses.Ils nous rapporterons des croissants et du gaz :-))


Nouveau départ au petit matin sur le coup de midi pour la prochaine étape, nous continuons notre navigation au jugé, en passant entre les berges et les petites iles, nous apercevons des toues (barque à fond plat ,à voile de la Loire et de l’Allier).On nous indique alors le barrage des Lorrains à 19 km  » avec une grosse vague à gauche »…Les cigognes se font très présentes, nous apercevons les petits dans les nids.En milieu d’après midi nous débarquons sur une petite ile plate rive droite pour installer le bivouac. Après le montage des tentes, nous repartons jouer dans le courant avec les kayaks vides en s’exerçant au remorquage, aux bacs, à pagayer les yeux fermés…Après ce moment récréatif, une chaussée-aux-moinade nous revigore.

En route pour notre avant dernière journée: au programme ce fameux barrage que nous guettons, nous l’apercevons après avoir passé le très joli village d’Apremont sur Allier, un havre de paix niché au pied d’un château renaissance.Le passage du barrage s’avère impraticable: gros rappel,débit impressionnant , l’équipe se scinde en 2  pour explorer les 2 rives à la recherche d’un point de débarquement pour un portage.
La rive gauche nous permet de débarquer en amont et nous recherchons alors un endroit ou remettre à l’eau. Malheureusement il faut faire 500 mètres à pied !! Mais Laurence a remarqué des jardins donc forcément il y a des brouettes. Et nous voila donc le kayak sur une brouette avec une personne devant, une derrière et une à chaque poignée de la brouette… Nous faisons l’animation….Nous décidons de chercher un bivouac vers Saincaize-gare car le train peut nous ramener le lendemain à Moulins. Malheureusement il n’y a pas de contre courant rive droite et de plus de nombreux arbres empêchent le débarquement. Cette berge inhospitalière nous causera bien des déboires.
Finalement un point de débarquement sera trouvé en aval du pont de chemin de fer, les kayaks restant amarrés à une barque pour la nuit.Ce dernier bivouac nous permet de visiter le pont canal de Guétin qui enjambe l’Allier et de nous apercevoir que le seuil sous le pont rappelle, nous avons donc bien fait de nous arrêter!!

Le lendemain Olivia et Laurence partent en stop récupérer le camion pendant que le reste de l’équipe sort les kayaks de l’eau et les emmène sous le pont canal ou la remorque viendra les prendre puis retour sur Lyon.

Nous retiendrons de cette première rando en rivière pour Olivia,Nicolas L, François et Laurence la nécessité de bien préparer tant le matériel que le parcours: la rivière pouvant être très différente selon la hauteur d’eau.

Laurence

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire