CR Lyon Kayak 2015 (Rando)

D’après le compte rendu d’Anne-Lise, pour qui c’était la première sortie avec le club !

Participants : randonneurs  Stéphanie, Claude, Pierre, Lise, Hélène, Sylvette, Nathalie, Anne-Lise + Gérard (CKTSV) + Didier et Véronique avec le groupe handisport Rhône-Alpin

Après que l’idée de la Lyon Kayak ait été soulevée par diverses personnes du club, nouveaux et anciens, il fut finalement décidé d’y participer. C’est donc par une froide matinée d’automne qu’un petit groupe d’une dizaine de pagayeurs s’est retrouvé au club pour charger les bateaux et prendre la direction de Rochetaillée sur Saône, en guettant avec espoir une possible éclaircie à travers les nuages qui feraient repasser la température « d’hivernale » à « automnale ».

Arrivés sur place, nous préparons nos embarcations, Stéphanie enfile son déguisement fait par ses propres soins et convainc le reste de la troupe d’arborer fièrement les couleurs du club en se maquillant avec les initiales du CKDM. Une fois tout le monde embarqué sans encombres, nous remontons jusqu’à nos collègues du groupe handisport puis attendons patiemment le départ en essayant de ne pas nous faire heurter par les diverses embarcations plus ou moins bien manœuvrées qui circulent sur l’eau. Malheureusement pour Nathalie, une troupe de pirates visiblement totalement ineptes en matière de navigation à bord d’un C9 tente de prouver que les sit-on-tops ne sont pas aussi insubmersibles qu’on voudrait le croire – premier (et unique ?) dessalage de la descente suite donc à ce violent sabordage, qui permettra à Nathalie de tester l’étanchéité d’un k-way de kayak. Malgré tout, notre valeureuse pagayeuse garde le sourire.

Le signal du départ donné, nous laissons filer les pros de course en ligne mais nous dépêchons de partir avant que le joyeux bazar des kayaks de locations ne nous rejoigne. Nos louables intentions de rester groupés se révèlent vite irréalistes, le groupe se scinde en deux et ne se retrouvera qu’à l’arrivée. Après quelques kilomètres de descente parmi la végétation sous les nuages, le ciel se découvre enfin et les températures redeviennent agréables. Le reste de la descente du groupe de tête est animé par la plus jeune kayakiste du groupe, qui fait coucou à tous les badauds agglutinés sur les ponts et s’occupe de l’animation musicale a capella. Le déguisement de Stéphanie reçoit de nombreux compliments bien mérités et sert d’amorce de conversation avec les kayakistes et paddlers (ou SUPers ?) qui font « route » (enfin rivière – existe-t-il une expression appropriée ?), avec nous. Les termes techniques me faisant défaut, le récit du reste de la traversée sera bref – elle se fait dans la bonne humeur et sans encombre, bien aidés par le courant qui nous laisse à peine le temps d’admirer les quais depuis nos embarcations avant d’arriver à Confluence. Nous finissons donc en un peu moins de deux heures et sans courbatures. Petit pique-nique agrémenté de sieste et bronzage pour certains (surtout ne pas oublier d’enlever le maquillage sur le visage avant de vouloir bronzer !), puis chargement de la remorque pour le retour sur Décines, avec au passage poignée de main avec Gérard Collomb pour ceux qui ont l’œil et ont repéré l’arrivée discrète de sa voiture officielle.

Ce fut une bien belle première sortie pour les nouveaux membres du club, et une balade agréable pour les habitués.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire