N3 Slalom à Yenne

Alors que le plus long week-end de l’année s’achevait, on aurait pu croire que l’information sportive essentielle resterait la 2e place de la ligue 1 décrochée par l’OL dans son tout nouveau stade de Décines.

Mais que nenni, car le lendemain, les trois plus fidèles slalomeurs de la divison N3, pensionnaires du CKDM se rendaient à Yenne (Savoie) afin de confronter leur science de l’eau-vive à celle des autres pagayeurs de la région.

Victorien et Alexandre retrouvaient donc Thomas en ayant à cœur de bien représenter leur ami Rémi, qui manquait le rendez-vous, malgré toute sa détermination, pour cause de blessure (gastro-entérite).

« On espère que Rémi pourra très vite revenir de sa maladie, car c’est un gars hors-norme » affirme Victorien, le regard fixé sur le parcours ;  » on va faire la course avec un peu de lui dans nos cœurs  » poursuit Thomas, le savoyard, qui courrait du coup dans son jardin.

L’arbitre de porte officiel du club, Alexandre, tout fraîchement diplômé (avec ses camarades Rémi et Thomas, ils avaient réussi avec brio l’examen très sélectif de juge la semaine précédente à Chambéry, ndlr.) a pu bénéficier d’un geste gracieux de la fédération, le laissant participer à la compétition malgré tout :   » ce qui m’arrive là, c’est merveilleux. Je n’avais pas prévu de faire la course, donc franchement c’est que du bonus, et puis ça nous remet un peu du baume au coeur, parce que c’est vrai qu’avec l’absence de Rémi… » nous expliqua-t-il avant de fondre en larmes.

Nos trois représentants s’élançaient donc dans l’ordre suivant : Victorien (62) Thomas (82) puis Alexandre (86) négociant une descente 1 chicane 2, un décalé 3 4 5, une porte 6 sur la gauche du premier rouleau, avant de se jeter dans le stop de la 7, puis reprise dans un rouleau et descente 8 puis 9 à gauche, stop 10 à gauche dans un fort contre-courant etc… Un parcours fluide et intéressant dans une course N3 qui pour une fois s’apparentait à du slalom.

Et au final : bonne nouvelle, deux de nos trois engagés Décinois accédaient à la finale A. Un brin déçu, Victorien admettait « j’ai fait trop d’erreurs, dont une à la porte 7 où j’arrive trop bas dans le contre… Ce sont les aléas de ce sport, et j’ai tout donné aujourd’hui donc je n’ai rien à regretter ! ». Ah ! Une sacré leçon de vie que nous enseigne ce poète de Victorien !

Thomas qui -une fois n’est pas coutume-prenait part ) la finale A, y réalisa un bon parcours, malheureusement marqué par 3 pénalités de touche (2 secondes par touche) :  » j’étais bien dans les vagues, mais bon, j’ai pris des trajectoires trop tendues qui m’ont amené à frôler les piquets, l’essentiel c’est de répondre présent le jour J !  » un supporteur avisé aura tout de suite compris que l’athlète faisait référence à sa 2e place sur la finale N3 d’Ancerville en 2015. Alors, Thomas a-t-il prévu de nous refaire le même coup cette année ? Nous rappelons que la finale aura lieu à Vinon-sur-Verdon, dans le sud, sur un bassin que l’intéressé affectionne particulièrement :  » oui , c’est vrai, Vinon, c’est un bassin qui me correspond, mais je n’ai encore jamais fait de course là-bas, pour le moment je me contente de bien naviguer puis on verra bien ce que sa donnera ! ».

Des paroles qui ont de quoi nous laissés rêveurs quant aux chances de médailles du Villazois.

 

Pour conclure cette journée, sous le soleil radieux ce dimanche 8 mai, Alexandre dévalait le parcours dans un navire qui n’était pas le sien, effleurant au passage un piquet, qui lui fit perdre quelques places au classement : « comme je le disais c’est vraiment que du bonus de toutes façons. L’important,c’est de participer ! « , résuma le natif de Villeurbanne  à nos micros.

Là-dessus nos trois pensionnaires du CKDM regagnèrent leurs domiciles respectifs, tout heureux de la journée ensoleillée qu’ils venaient de partager.

Les résultats :

Qualifications

Finales