Résurrection de la section slalom

14199416_10209104972694485_8735646699540729529_n

Qu’ils étaient beaux nos 5 petits slalomeurs, à s’entraîner sur le bassin artificiel de St-Pierre de Boeuf, dit du « Pilat Rhodanien ». Après la frustration d’avoir regardé la finale des jeux olympiques à la maison, alors qu’ils auraient dû y participer (non-sélectionnés, sûrement en raison d’une règle absurde inventée par les grands pontes de la ffck) nos valeureux athlètes avaient besoin de souffler, afin de tourner la page.

Un mois d’Août dont ils ont donc bien profité, pour se ressourcer, faire le vide, une manière de se retrouver face à soi-même en somme.

Tout requinqué, après une paire de saisons passées dans l’ombre, Théo[le petit bonhomme en vert sur la photo, 2e en partant de la gauche], « le revenant », ou encore « la Gaille » comme ses amis l’appellent, retrouve donc les joies de l’entraînement, ainsi que ses sensations en eaux-vives. Puis allez, je ne résiste plus à l’envie de le citer : « ça fait tout drôle de tirer sur la pagaie à nouveau, je fais mes stop et mes reprises avec d’autant plus de volonté que j’ai été tenu écarté des bassins pendant mes trois années de médecine ! ».

Toutefois, dans l’excitation (ou alors parce qu’il avait trop insisté sur la préparation en salle), ce brave Théophile a brisé sa pagaie sur un appui trop puissant -comme souvent-  :  » c’est pas la première et loin d’être la dernière à casser comme ça. Ralala, toutes les mêmes, qu’elles soient ardéchoises ou slovaques, elles sont toujours trop fragiles ! Et trop chères !  »

Nous suivons tous l’aventure, en espérant que cet incident ne freinera pas « le revenant » dans sa préparation qui le mènera à Tokyo, où se joueront dans un peu moins de 4 ans les futurs jeux olympiques. Rappelons tout de même qu’avant cela, l’ambitieux amateur devra franchir de nombreux paliers, N3, N2, N1 puis les piges, mais ceci ne sera vraisemblablement qu’une formalité. (Sauf si pour cela il doit pagayer à mains nues, évidemment)

D’autant que la concurrence apportée par notre espoir, le jeune Arthur [casque jaune, au centre] le poussera sûrement dans ses derniers retranchements.  » J’ai hâte que les entraînements redeviennent réguliers, car j’aimerais tellement progresser sur les chicanes et mes stop circulaires ! ». Ah, qu’elle est belle, l’innocence de la jeunesse ! Symbole d’une relève qui bénéficiera du talent de ses aînés – essentiellement Thomas et Alexandre – Arthur fait part de son engouement pour la saison à venir, riche de conseils promulgués par ses mentors, lors des agréables séances du samedi matin (RDV 8h30, et à partir d’aujourd’hui c’est régulier).

Que dire encore de Lise [la petite à gauche], qui se jette sur les traces de Théo, ou encore d’Alessandra, indéboulonnable vétérante ?

Cette fois c’est sûr, même s’il ne faut pas vendre la peau de l’ours, on ne voit pas bien comment la flamme du slalom pourrait s’éteindre dans le cœur de nos compères du CKDM ! [avant de l’avoir tué, bon sang]

Tout ça pour dire (même si c’est déjà fait, mais il y a peut-être besoin de filtrer la vraie info des fioritures), les entraînements ont lieu le samedi matin, à St-Pierre ou Sault-Brenaz (parfois dénommé »Isle de la Serre »,sans raison valable), le rendez-vous est à 8h30, on ne vise pas l’or aux JO, mais on fait de notre mieux !

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire