Stage jeunes « sur les traces du Var » … 17 au 20 avril 2017

Lundi 17 Avril – écrit par Blaise

Départ du CKDM vers 9h00. Nous prenons la direction des Alpes du sud pour un stage de 4 jours dans la vallée du Var. Nous sommes 12 jeunes venus de 3 clubs différents dans le département du Rhône : Yanis, Céleste, Erwan, Nikoloz, Aurore, Thomas, Rosalie, Lily, Léo, Baptiste, Romane et Matisse.  Nous sommes encadrés par 3 adultes qui travaillent pour les clubs du CKDM et SVV : Noé, Abel et Blaise.

La route est longue, mais nous arrivons finalement à bon port, dans le joli village d’Entrevaux avec sa belle citadelle Vauban qui le surplombe. Après le pique-nique, nous avons tous hâte d’embarquer et naviguer sur le Var en cette belle journée ensoleillée. Le parcours n’est pas exceptionnellement difficile, mais pour beaucoup, c’est une première expérience en rivière naturelle et cette première journée sera marquée par de nombreux bains ! Notre parcours commence à Entrevaux et se finit à proximité de Puget-Théniers.

Le soir nous rejoignons le camping, où un bon repas préparé par Isabelle, une restauratrice locale, nous attend. Montage de tentes dans la nuit, puis au lit pour un repos bien mérité !

Mardi 18 avril – écrit par Rosalie

En ce mardi ensoleillé, nous prenons un bon petit déjeuner improvisé avec ce que nous avions dans la malle d’Abel !  Après avoir fait sécher nos affaires et fait quelques courses pour la suite du séjour, nous partons en fin de matinée pour 10 km de navigation sur le Var de Touët à Malaussène. La navigation s’est bien mieux déroulée que celle de la veille, si bien que certains ont prolongé le plaisir jusqu’à la confluence de la Tinée, ce qui nous a permis de traverser des somptueuses gorges. Nous sommes arrivés à bon port malgré quelques personnes qui se sont retournées pendant la descente. Nous sommes rentrés au camping vers 17h30 pour le groupe qui s’est arrêté et vers 18h15 pour celui qui a continué. Nous avons ensuite pris nos douches puis nous avons mangé le repas gentiment préparé par Isabelle. Nous regagnons nos tentes vers 22 heures.

 

Mercredi 19 avril – écrit par Aurore

Le mercredi matin, une sortie facultative est proposée, à laquelle je participe (Aurore). Nous partons donc aux environs de 9h du camping, après avoir déjeuné, et nous nous rendons dans les gorges de Daluis, une vallée encadrée par des falaises abruptes de roches rouges, (contrairement au reste de la région où la majorité de la roche est grise blanche) et entre ces deux parois serpente le Var dont les eaux rapides sont d’un bleu très clair. C’est ici que nous naviguons, entre le village de Guillaume et le village de Daluis. Le parcours est magnifique et le soleil est au rendez-vous. Heureusement car il fait très froid ce matin-là !  Nous descendons des rapides de classe 2 et 3 pour traverser l’ensemble des gorges. Le parcours est plus mouvementé pour certains que pour d’autres … Pour moi qui suis peu expérimentée en kayak, je me suis retournée deux fois : une fois dans des rapides et la deuxième fois, je n’avais pas assez anticipé pour tourner donc le courant m’a poussée sur une paroi. Après avoir rejoint une berge, nous avons tous continué et nous nous sommes arrêtés à mi-parcours à la cascade de l’amen pour nous reposer et nous réchauffer un moment. C’est l’occasion de faire une photo de groupe au pied de la cascade pour immortaliser le moment.

En fin de parcours un passage plus difficile nous attend : le rapide de l’éboulis que certains ont contourné. A l’arrivée nous sommes tous plus ou moins fatigués et mouillés, mais le sourire aux lèvres car c’était une expérience fantastique. Après s’être changés, nous retournons au camping pour retrouver le reste du groupe.

Pendant ce temps, le reste du groupe a fait un tour sur le lac du camping et exploré la petite île. Nous mangeons des sandwichs et repartons pour le parcours de l’après-midi sur le Var de Puget-Théniers à Touët sur Var. Ce parcours-là m’a semblé plus simple après Daluis, mais il était tout de même bien mouvementé et je me suis retournée au démarrage … La suite du parcours a également été fatale pour quelques apprentis kayakistes !  Mais le paysage est toujours magnifique et les sensations lors de la descente énormes ! Le temps s’est couvert vers la fin de parcours et il y avait alors un peu plus de vent. Puis lorsque nous rangions les bateaux il s’est mis à pleuvoir.

Pour le repas du soir nous dînons dans une ferme sur la route d’Entrevaux, chez les restaurateurs qui préparaient nos repas : c’était très bon et l’ambiance était très conviviale. Nous sommes ensuite rentrés au camping et après un petit temps libre nous sommes allés nous coucher.

Jeudi 20 avril – écrit par Blaise

C’est le jour du départ. Au programme, rangement, nettoyage du camp et pliage de tente ! Certains sont déjà des experts du camping et manient la tente avec brio. Pour d’autres, il y a encore beaucoup à apprendre et ces stages ne sont pas formateurs que pour la partie navigation ! Nous quittons finalement le camp vers 11h30 et nous prenons la triste et sage décision de ne pas naviguer sur le Haut-Verdon pour éviter de rentrer trop tard sur Lyon. Mais ce n’est que partie remise et nous reviendrons bien un de ces jours pour découvrir le chouette parcours des Gorges de Font Gaillarde où coule le Verdon, section également connue pour son autre nom : la descente des 1000 drossages.

Nous faisons tout de même une halte au niveau du lac de Castillon pour prendre un dernier pique-nique tous ensemble, dans un cadre encore une fois magnifique. La couleur de l’eau étonne les enfants. Abel nous quitte ici, après le repas et l’ensemble du groupe le remercie.

Nous arrivons sur Lyon aux alentours de 18h00, nous nous disons au revoir, le sourire aux lèvres et les souvenirs plein la tête.

TO BE CONTINUED ….

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire