Coupe des jeunes de slalom à Miribel-Jonage

Le dimanche 18 juin 2017, le club de kayak de Vaulx-en-Velin (SVVV) organisait une coupe des jeunes de slalom sur le lac de Miribel-Jonage.

Adel, Arthur, Julien, Léo et Yanis embarquaient donc pour franchir des portes vertes dans le sens de la descente et d’autres (rouges) dans le sens de la remontée.

Les plus grands, Arthur et Julien, concourraient dans une autre embarcation : le canoë. Le parcours était le même, seules la position (à genoux) et la pagaie (simple) changeaient.

Résultats :

En poussin Léo gagne la course !!

En benjamin, les frères Adel et Yanis terminent aux 7e et 10e places.

En minime, Julien prend la 4e place (3e en canoé)

et en cadet, Arthur arrive 2e (également 2e en canoé)

 

 

Finale N3 de slalom à Yenne.

MOV_0552

 

Une saison qui avait débuté à la source devait arriver à son but.

Sous le soleil radieux qui illuminait cette belle petite bourgade savoyarde de Yenne, 5 anciens ressortissants du CKDM, Thomas, Olivier, Alexandre, Rémi et Victorien, ont tenté de faire briller leur club de coeur.

Pour des raisons rocambolesques*, seuls Olivier et Alexandre sont encore licenciés au CKDM, oui, une rude sélection ayant conduit à l’exil de Victorien et Rémi au club de Villeurbanne (CKTSV) et renvoyé Thomas dans le club de son enfance (Annecy).

Nos 5 mercenaires du canoë-kayak, ainsi libre de tout devoir de jugement**, purent se consacrer pleinement à leurs courses, qui à l’occasion de la finale, avait une petite saveur de championnat du monde : qualification (30 premiers de la manche 1, 10 repêchés des restants en manche 2) le samedi, demi-finale le dimanche matin, finale le dimanche après-midi. À défaut de naviguer comme des champions, nos courses ont le même format que les leurs !

En première manche, Thomas et Alexandre se qualifie d’office, Olivier écope d’un 50 dont tout le monde sait qu’il lui a été attribué parce qu' »il dérange dans le milieu ». Rémi et Victorien bataillent sévèrement mais échouent d’un rien à la qualification directe.

Ce sont donc les repêchages pour Olivier (CKDM) et les deux touristes Villeurbannais : Rémi et Olivier.

La tension monte d’un cran car nos athlètes n’ont plus le droit à l’erreur dans ce que l’on appelle « groupe de la mort ». Réalisant une manche solide, véritable pied-de-nez au destin qui ne voulait plus de lui, le jeune Olivier se hisse en demi-finale en prenant la 5e place de cette manche des repêchés.

Toujours dans le registre de la pêche, notre touriste-pêcheur-sauveteur de poissons, Rémi, célèbre sa superbe seconde manche en décidant, vers la fin de son parcours, d’aller rendre visite à ses vieux amis les poissons (cf. ancien article). Quel dommage : à l’image d’un cycliste levant les bras avant la ligne, Rémi perdit toute son avance dans cette accolade homme-poisson ! Quant à Victorien, malgré toute la hargne qu’il put mettre dans ses stops et ses reprises, la demi-finale semblait ne pas vouloir s’offrir à lui.

Si vous avez bien suivi l’article jusque-là, vous avez donc compris que Victorien comme Rémi n’avaient pas de courses le dimanche ! C’est pourquoi nos valeureux kayakistes rentrèrent à Lyon avec le sentiment du devoir accompli.

Et le lendemain, pour clôturer la saison N3, nous retrouvâmes Thomas Olivier et Alexandre, précisément ceux qui l’avait entamée à Fontaine de Vaucluse).

Pas de miracles, ni nos deux décinois (Olivier par manque de talent, Alexandre faute de touches) ni notre Annécien préféré (pourtant si près du but) ne réussirent à décrocher la fameuse place en finale.

 

Le classement final :

-Thomas (Annecy) 12e

-Olivier 21e

-Alexandre 23e

-Victorien(CKTSV) 40e

– Rémi(CKTSV, amicale des poissons sous l’eau) 53e/84 participants.

En ce dimanche 11 juin, ces 5 artistes ont compris qu’il n’étaient plus destinés à écraser la concurrence sur des courses de slalom et c’est avec beaucoup de recul que chacun fit le bilan sur sa vie, certains délaisseront le kayak pour aller sous l’eau faire de la plongée, tandis que pour d’autres, ceux pour qui kayak rimait déjà avec « sous l’eau », l’heure est venu de s’inscrire dans un club de nage en eau vive.

 

*inscription de deux personnes par club, car au-delà, il faut fournir un juge

**tant pis

 

5ème journée de championnat N3 à Acigné

C’est bientôt la fin de la saison ! Nous étions cette fois à Acigné, en bonne terre bretonne, pour participer à la 5ème et avant dernière journée de championnat N3 de Kayak-polo.

Nous avons fait le déplacement à 7 joueurs (Etienne et coach Yannick n’étant pas présents) et Esteban notre fervent supporter !

Nous avons pris le départ dès le vendredi soir, et divisé le trajet en deux fois pour être en forme pour la compétition 🙂

 

Pour résumer la journée du samedi, nous avons attaqué cette 5ème journée avec un gros match contre l’équipe locale Acigné 3. Ce fût serré tout le long du match et nous avons malheureusement craqués en fin de match, nous nous sommes donc inclinés 8-5.

 

Ensuite, nous avons rencontré l’équipe 2 de St Nazaire, cette fois encore un gros match ! Nous avons pu compter sur une bonne défense en zone et sur notre patience collective pour finir par nous imposer 6 buts à 4 🙂

 

Dernier match du samedi, nous avons joué contre Gond-Pontouvre. Encore un match compliqué ! (aucun match n’est facile dans ce Championnat)

Nous menions à la marque 4 à 1 à la mi-temps puis, malheureusement nous n’avons pas réussi à garder le score. Nous avons déjoués en baissant le rythme dans l’espoir de garder le score puis un arbitrage qui nous a été défavorable et un penalty sifflé à la dernière minute … ça nous apprendra ! Score final 4 buts partout.

 

Après cette grosse journée riche en émotions, nous avons été super bien accueillis par les parents de Ronan à Brocéliande. Merci à eux ! Ils ont fait découvrir à certains d’entre nous le plaisir de la galette-saucisse accompagnée d’une bolée de cidre 🙂 Rien de tel pour être d’attaque le lendemain !

 

Pour la journée du dimanche, nous avons joué contre l’équipe 3 d’Avranches. Un match difficile une fois encore qui tourne à notre avantage, victoire 3 buts à 1.

 

Enfin, le 5ème et dernier match était contre l’équipe 2 de Strasbourg. Nous nous sommes inclinés sur le score de 5 à 2. Ce dernier match nous laisse quelques regrets  car nous n’étions pas assez vigilants, pas assez motivés tout simplement pour aller chercher ce dernier match, en plus de la fatigue accumulée.

 

Bref, un bilan mitigé par les résultats de cette 5ème journée avec 2 victoires, 2 défaites et un match nul mais des progrès collectifs sont visibles sur l’ensemble de notre saison. Nous nous classons 5ème sur 14 équipes à la suite de ce week-end.

 

Prochaine et dernière étape : Les finales du championnat N3, avec (peut-être !!) le moyen de monter en Nationale 2. Il faudra pour cela redoubler d’effort et gagner nos derniers matchs 🙂 En tout cas, rien d’impossible !!!

Résumé de la première journée mondiale du CKDM

Avec un peu de retard (et il en fallait pour prendre du recul sur cette fameuse journée !!), voici le compte rendu du premier rassemblement mondial du CKDM, première qui sera suivie, on l’espère toutes et tous, de nombreuses rééditions qui nous feront encore découvrir de nouvelles rivières et de nouveaux décors.

Une vingtaine d’adhérent et d’adhérentes du CKDM se retrouvèrent ce dimanche 22 mai, assez tôt, au QG du 60 rue Francisco Ferrer (sur le chemin de Halage).

Après avoir non sans mal chargé tous leurs bateaux et toutes leurs pagaies (ainsi que gilets, jupes, casques, comme vous l’imaginiez…), la belle camaraderie s’est orientée vers la Haute-Savoie, direction Alby-sur-Chéran.

Sous un soleil de plomb et dans une ambiance virevoltée, kayakistes et céistes partagèrent le pique-nique de l’amitié sur le lieu de l’embarquement.

Après avoir bien ri et bien mangé, ces petits aventuriers et petites aventurières des temps modernes attendirent patiemment l’arrivée d’un autre groupe, parti plus tôt explorer d’autres rivières locales.

En pagayant alternativement à gauche puis à droite, (pour les kayakistes, les céistes firent autrement), ils parcoururent la dizaine de kilomètres de folie que le Chéran leur réservait. Au niveau des paysages, nos compères furent gâtés, et les quelques vagues que la rivière nous proposait firent le plus grand bonheur de nos heureux freestyleurs qui se régalèrent de merveilleux 360 et autres. Nicolas faillit verser une larme quand il se rendit compte que sa section (freestyle) multipliait provisoirement son nombre de pratiquants par 10.

Puis, bien trop tôt, ce fut la fin, il fallut débarquer et faire la navette, tourner la page de cette escapade Haute-Savoyarde qui restera à jamais gravé dans nos coeurs comme la première sortie qui aie tant rassemblé le CKDM… Mais bien entendu, il y en aura d’autres !

Pour commencer, vendredi 23 juin à Décines, le CKDM célèbrera la fin d’année.

Et pour la suite : rendez-vous à l’Automne pour un nouveau rassemblement général en eau-vive, des volontaires pour l’organisation ?

p.s : pour les vidéos, c’est ici : https://www.flickr.com/photos/clubckdm/albums/72157684332452016/with/34165476643/

 

 

 

 

 

 

Kajakwochenende in der Haute Savoie 20 -21 Mai 2017 – International CKDM

Le weekend du 20 et 21 mai 2017, l’école de pagaie adulte se rend en Haute Savoie pour 2 journées riches en navigation. Au programme, le Fier, le Giffre et le Chéran. Sur cette dernière, nous serons rejoints par autre groupe du club dans le cadre de la journée club. C’est à 25 personnes que nous descendrons le Chéran! Nous remercions Thérésa pour ce contre rendu du weekend en Allemand! 

Tag 1, Samstag

8 Uhr 30 und ein ganzes Wochenende voller Kajakabenteuer steht vor uns! Die Autos werden geladen, noch schnell fehlendes Material aus den Vereinshallen ergänzt, bevor es mit dem Bus und insgesamt 12 Personen auf die Autobahn diesmal in Richtung Savoie geht. Das erste Ziel ist die Fier, ein Fluss der Voralpen. Ich bin schon ein bisschen nervös, schließlich sitze ich zum ersten Mal alleine in einem Kajak. Trotz anfänglicher Skepsis verliefen erst einmal alle Passagen ohne Stürze, weder bei mir noch bei den Anderen. Leider fehlt der Fier ein bisschen Wasser, weshalb zumindest mein Kajak an einigen Steinen hängen bleibt. Zu langsam das Kajak gesteuert und plumps, ich kippe ins Wasser. Dank meiner tollen Mitfahrer, die mein Kajak und mich gleich mit auffangen, ist es aber auch mal, muss ich sagen, eine schöne Erfahrung die Passage im Wasser zu erleben. Zu kalt ist das Wasser zum Glück nicht. Wir erreichen unseren Ankunftspunkt, eine super, 8 Kilometer lange Kajakstrecke liegt hinter uns, zu empfehlen gerade für Anfänger! Während die Kajakprofis schon die nächsten Pläne für die Strecke am Abend schmieden, beiße ich erstmal in meine Butterstulle, ich weiß, das ist typisch deutsch… Auf jeden Fall geht es mit unserem kleinen Bus weiter zum zweiten Tagesziel: Die Giffre. Für mich erst einmal ein unbekannter Fleck. Ein paar von uns wagen sich noch am späten Abend auf den Fluss. Mit Pascal zusammen breche ich auf, um einen nahegelegenen Stelle zum Campen zu suchen, an der wir unser Lage aufbauen können. Lecker ist das Essen auf jeden Fall! Pascal hat noch am Vortag Huhn mit Reis vorbereitet, das nur noch aufgewärmt werden muss.

Tag 2, Sonntag

sehr früh am Morgen. Nach einer doch kalten Nacht krieche ich aus meinen Zelt und muss feststellen, dass schon Baguette geholt und das Geschirr des Vorabends gewaschen ist. Hammerstark! Bei einem Marmeladenbrot und einer Tasse instant Kaffee erfahre ich, dass wir neben der eigentlich für den Vereinstag geplanten Schlucht, der Cheran, doch noch einmal 5 Kilometer auf der Giffre unterwegs sein werden. Blaise und JS starten schon 1 Kilometer vorher. Ich vertraue bei dieser Einschätzung vollends auf die Anderen. Resultat: Super tolle Natur zum Bestaunen, ich bin drei Mal ins Wasser gekippt, aber wir hatten viel Spaß. Das ist das Wichtigste.

Heute ist Vereinstag! Das heißt, alle Kajakfahrer aus allen Disziplinen kommen für einen gemeinsamen Paddelausflug zusammen.  Wie geplant geht es für uns nach der Giffre weiter zu den Schluchten der Cheran, wo wir auf die restlichen Kajakfahrer treffen. Alle waren mit dabei Kinder und Erwachsene. Auf der 8 Kilometer langen Strecke werden Wasserfälle bestaunt und rasante Abfahrten genossen. Dabei stehlen vor allem die Kinder den Erwachsenen die Show: Mutig und selbstsicher nehmen sie jede Passage in Angriff. Am späten Nachmittag sind wir aber auch mit dieser Strecke fertig. Gemeinsam werden Kajaks verstaut und zurück geht es zur Vereinsbasis nach Décines.

Ein tolles und ereignisreiches Wochenende geht zu Ende. Ein großes Dankeschön an alle Beteiligten, die mit ihrer Lebensfreude und ihrer Erfahrung dieses Kajakwochenende positiv bereichert haben.

Un grand merci à tous les participants qui ont enrichit ce weekend de kayak avec leur enthousiasme pour ce sport et leur expérience. Merci pour cette expérience.