Finale N3 de slalom à Yenne.

MOV_0552

 

Une saison qui avait débuté à la source devait arriver à son but.

Sous le soleil radieux qui illuminait cette belle petite bourgade savoyarde de Yenne, 5 anciens ressortissants du CKDM, Thomas, Olivier, Alexandre, Rémi et Victorien, ont tenté de faire briller leur club de coeur.

Pour des raisons rocambolesques*, seuls Olivier et Alexandre sont encore licenciés au CKDM, oui, une rude sélection ayant conduit à l’exil de Victorien et Rémi au club de Villeurbanne (CKTSV) et renvoyé Thomas dans le club de son enfance (Annecy).

Nos 5 mercenaires du canoë-kayak, ainsi libre de tout devoir de jugement**, purent se consacrer pleinement à leurs courses, qui à l’occasion de la finale, avait une petite saveur de championnat du monde : qualification (30 premiers de la manche 1, 10 repêchés des restants en manche 2) le samedi, demi-finale le dimanche matin, finale le dimanche après-midi. À défaut de naviguer comme des champions, nos courses ont le même format que les leurs !

En première manche, Thomas et Alexandre se qualifie d’office, Olivier écope d’un 50 dont tout le monde sait qu’il lui a été attribué parce qu' »il dérange dans le milieu ». Rémi et Victorien bataillent sévèrement mais échouent d’un rien à la qualification directe.

Ce sont donc les repêchages pour Olivier (CKDM) et les deux touristes Villeurbannais : Rémi et Olivier.

La tension monte d’un cran car nos athlètes n’ont plus le droit à l’erreur dans ce que l’on appelle « groupe de la mort ». Réalisant une manche solide, véritable pied-de-nez au destin qui ne voulait plus de lui, le jeune Olivier se hisse en demi-finale en prenant la 5e place de cette manche des repêchés.

Toujours dans le registre de la pêche, notre touriste-pêcheur-sauveteur de poissons, Rémi, célèbre sa superbe seconde manche en décidant, vers la fin de son parcours, d’aller rendre visite à ses vieux amis les poissons (cf. ancien article). Quel dommage : à l’image d’un cycliste levant les bras avant la ligne, Rémi perdit toute son avance dans cette accolade homme-poisson ! Quant à Victorien, malgré toute la hargne qu’il put mettre dans ses stops et ses reprises, la demi-finale semblait ne pas vouloir s’offrir à lui.

Si vous avez bien suivi l’article jusque-là, vous avez donc compris que Victorien comme Rémi n’avaient pas de courses le dimanche ! C’est pourquoi nos valeureux kayakistes rentrèrent à Lyon avec le sentiment du devoir accompli.

Et le lendemain, pour clôturer la saison N3, nous retrouvâmes Thomas Olivier et Alexandre, précisément ceux qui l’avait entamée à Fontaine de Vaucluse).

Pas de miracles, ni nos deux décinois (Olivier par manque de talent, Alexandre faute de touches) ni notre Annécien préféré (pourtant si près du but) ne réussirent à décrocher la fameuse place en finale.

 

Le classement final :

-Thomas (Annecy) 12e

-Olivier 21e

-Alexandre 23e

-Victorien(CKTSV) 40e

– Rémi(CKTSV, amicale des poissons sous l’eau) 53e/84 participants.

En ce dimanche 11 juin, ces 5 artistes ont compris qu’il n’étaient plus destinés à écraser la concurrence sur des courses de slalom et c’est avec beaucoup de recul que chacun fit le bilan sur sa vie, certains délaisseront le kayak pour aller sous l’eau faire de la plongée, tandis que pour d’autres, ceux pour qui kayak rimait déjà avec « sous l’eau », l’heure est venu de s’inscrire dans un club de nage en eau vive.

 

*inscription de deux personnes par club, car au-delà, il faut fournir un juge

**tant pis

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire