Projet Yapluka 0CO2

[av_slideshow_accordion slide_type=’image-based’ link=’category’ items=’5′ offset=’0′ size=’magazine’ autoplay=’true’ interval=’5′ title=’inactive’ accordion_align= » custom_title_size= » custom_excerpt_size= »]
[av_slide_accordion id=’6681′][/av_slide_accordion]
[av_slide_accordion id=’6677′][/av_slide_accordion]
[av_slide_accordion id=’6596′][/av_slide_accordion]
[/av_slideshow_accordion]

[av_one_full first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= » mobile_display= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]
Si l’image d’Épinal du kayakiste est celle du sportif qui se fond dans l’environnement, il reste très dépendant de sa voiture. Quelque soit notre pratique, nous adorons manger des kilomètres en voiture pour rejoindre un torrent, un lac, la mer, ou même une compétition pour certains! Une fois sur place, il nous faut très souvent organiser des navettes à l’aide de véhicules pour rallier le point de départ et d’arrivée ..  Triste constat!

Conscient de cette dure réalité, avec un ami, nous avons commencé à réfléchir à divers séjours visant à réduire d’une manière ou d’une autre notre emprunte carbone: navette en vélo, navette à pied, séjour en vélo et en kayak avec une voiture suiveuse, itinérance  en mer ou en rivière calme avec des bateaux gonflables  et navette en train …. Avant tout passionnés d’eau vive, nous souhaitions allier l’itinérance sans carbone et la pratique en rivière sportive!  C’est ainsi qu’à pris naissance, le projet Yapluka, en 2014 lorsque nous avons traversé les Alpes du sud en vélo et en kayak! Nous traversons les vallées et les cols en vélo, notre kayak bien attaché sur la remorque, puis nous descendons les rivières que nous rencontrons sur notre route. Une fois en bas, nous partons récupérer nos vélos à pied ou en stop.

Situé entre défi sportif et pratique alternative, notre projet s’inscrit dans une démarche nouvelle et innovante. Nous regardons la montagne et notre pratique d’un autre œil et c’est ce que nous souhaitons transmettre aux personnes curieuses qui nous solliciterons sur les routes. A travers ce séjour, nous proposons une autre approche plus douce de la montagne et de ses activités puisque nous utilisons un mode de transport alternatif. « Changer d’approche, ce n’est pas perdre son temps, c’est prendre son temps » : avec ce voyage, nous optons pour un autre rapport avec le temps et l’espace afin de s’immerger et de ressentir les spécificités du territoire.

Fini le temps des longs trajets en voiture et des allers-retours incessants pour aller d’une rivière à une autre, sans oublier de repasser par son camp de base…  Nous optons pour la mobilité douce avec un mode de transport alternatif qui permet de prendre son temps pour se déplacer. C’est certain, nous ne naviguons pas trois rivières par jour, mais nous faisons le choix de nous laisser le temps pour nous immerger dans le milieu que nous traverserons, avec ses spécificités.

Les projets Yapluka 0CO2 s‘inscrivent donc dans une démarche de recherche de la mobilité douce tout en continuant notre pratique! En 2016, le CKDM est porteur d’un nouveau projet, puisque nous réaliserons le tour des Ecrins et naviguerons de nombreuses rivières qui s’y écoulent!  La réussite de ce projet nous encourage à en réaliser d’autres, probablement différents mais avec malgré tout un point commun: la mobilité douce!
[/av_textblock]
[/av_one_full]

[av_iconlist position=’left’ iconlist_styling= » custom_title_size= » custom_content_size= » font_color= » custom_title= » custom_content= » color= » custom_bg= » custom_font= » custom_border= »]
[av_iconlist_item title=’Yapluka pédaler & pagayer 2016 Autour des Ecrins’ link=’manually,http://www.ckdm.fr/environnement/projet-yapluka-0co2/yapluka-pedaler-pagayer-2016′ linktarget= » linkelement= » icon=’ue806′ font=’entypo-fontello’]
Été 2016, 4 adhérents se lancent le défi de réaliser le tour des Écrins en vélo et en kayak. Au départ de Lyon pour certains et de Bourg d’Oisans pour d’autres. Un article dans le magazine  numéro 46 de Carnet d’aventure raconte le périple! Cliquez sur le titre pour en savoir plus!


[/av_iconlist_item]
[av_iconlist_item title=’Yapluka Pédaler & Pagayer Volume 2 Autour du Mont Blanc 2017′ link=’manually,http://www.ckdm.fr/environnement/projet-yapluka-0co2/yapluka-2017-autour-du-mont-blanc’ linktarget= » linkelement= » icon=’ue841′ font=’entypo-fontello’]
C’est reparti! Fort du succès de notre premier volume, nous reprenons la route en juillet 2017. Après les Alpes du Sud, nous voici dans les Alpes du Nord où nous pédalerons et naviguerons autour du Mont Blanc dans les contrées Françaises, Suisses et Italiennes.  La mobilité douce est à l’honneur sous toutes ses formes puisque cette fois ci, pour relier notre point de départ de notre aventure, nous prendrons les vélos puis le train direction Thonon Les Bains avec tout notre bazar!


[/av_iconlist_item]
[/av_iconlist]