Articles

Rando: descente de l’Ain de Pont de Chazey à Anthon (30 avril 2016)

Sortie sans difficulté sur un parcours bien connu même si on ne le fait pas très souvent. Météo pas trop pluvieuse, température un peu fraiche, notamment au pique-nique à mi parcours, eau bien fraiche également. On est parti à 5 (Claude, Cyril, Jacques, Nicolas G et moi-même). Après avoir envisagé une descente plus longue depuis Pont-d’Ain, c’est finalement un parcours assez court qui a été choisi, parce que la météo n’était pas fameuse, et parce que l’on souhaitait rentrer avant 18h, afin de ne pas tomber dans les difficultés de circulation en raison d’un match de foot de l’OL au stade de Décines. On s’est donné rdv au ckdm à 8h30, on a posé une voiture à Anthon, puis on a continuer avec le camion jusqu’à Pont-de-Chazey. Embarquement à Pont de Chazey en fin de matinée sous le pont de la D1084. NB: Prévoir un peu de temps à Pont-de-Chazey car on pose les kayaks au niveau de l’accès aux secours de l’A42, mais il y a un petit portage à pied pour revoir la rive et le camion est à garer de l’autre côté du pont (voir mini Topo ci-dessous).

Le débit consulté en début de matinée vers 7h indiquait une augmentation non prévue du débit, mais finalement le débit a baissé de 120 à 90 m3/s pendant la descente (lien pour le débit à la station de Chazey: http://www.rdbrmc.com/hydroreel2/station.php?codestation=6). Nous avons eu la rivière pour nous seuls, pas un kayak de location sur l’eau, on a juste aperçu de loin 3-4 pêcheurs. Nous avons observé plusieurs oiseaux, et notamment quelques uns que l’on voit rarement au Grand Large: des harles bievres , des hérons pourpres et une aigrette garzette. Concernant la navigation, c’était encore plus plus simple que d’habitude car avec un débit de 100 m2/s la rivière était lissée, l’eau recouvrant les quelques modestes petits rapides et drossages habituels.  Rares étaient les vaguelettes et petites veines d’eau pour jouer et s’entrainer aux bacs, stops et reprises en kayak de mer. La rivière était très « propre », sans amas de branches. A noter cependant que l’arbre qui barre la rivière est toujours présent quelques dizaines de mètres avant  la confluence avec le Rhône après le dernier virage. Avec le débit du jour il suffisait de passer tranquillement à droite et de rester dynamique pour choisir sa veine d’eau juste après. Passer à gauche (extérieur du virage) ramène sans doute sur l’arbre. Arrivée à Anthon, nous avons fait quelques bacs dans les vaguelettes avant la confluence , puis avons débarqué à Anthon. Navette: aller-retour de Anthon à Pont de Chazey pour récupérer la remorque, puis retour au club avant 18h ce qui nous a permis d’éviter la fermeture de l’accès au Grand Large pour cause de match au stade de l’OL.

Ain_Parcours_Pont_de_Chazey_Anthon

Compte rendu – sortie rivière Le Chéran du 03.04.16

Participants : CF, AA, JG, FG, RJ, FM et LM, NH, BV, ED, GB et enfin NG.

Première sortie de l’année et embarquement aux aurores (07h30, pour respecter le timing serré sous l’œil vigilant du grand Fred G), avec un groupe d’une dizaine de kayakistes disciplinés.
Première sortie également en eaux-vives pour Laurence M, qui abandonne (définitivement ?) la pratique du kayak en eau salée !
Pas trop de retard pour la route malgré la récupération d’un stoppeur kayakiste, les retrouvailles du groupe arrivé par ses propres moyens, l’achat de denrées alimentaires pour les moins prévoyants. Fred G, heureux de respecter le timing, nous offre, reconnaissant, un pain au chocolat pour débuter l’aventure.
La météo est douce (environ 12°), le ciel est couvert et sans précipitations et le restera. (Toujours mieux que la pluie se déversant au même moment dans la vallée du Rhône).
Première navigation de la journée :
Bas Chéran, Difficulté: II (3), E1, Longueur 10 km, Débit : 11 m3/s
L’embarquement se situe sous un seuil un peu chaotique dans les gorges qui fera bien sûr l’objet d’un franchissement par les plus audacieux, permettant une belle démonstration de maitrise, de technique et même d’esquimautage pour un aventuriers (dans un drossage) !
Le groupe embarque ensuite et débute sa descente dans des gorges imposantes, dignes d’un paysage de légende arthurienne.
Nicolas G débute son safari photo (environ 3000 clichés) probablement destinés à l’exportation car personne n’en a vu un seul !
Premier passage délicat et premier bain qui ne compte pas (réembarquement à moins d’1m du chavirage), ce qui ne sera pas le cas du bain du deuxième passage, homologué celui-là !
Cependant, l’anonymat de la personne concernée sera conservé car, comme le mentionne Raphael G : « c’est ce que l’on appellera le droit de Véto ».
Le reste du parcours se déroule sans soucis, les gorges sont majestueuses, bref, c’est très beau.
Pause repas en bas du parcours pendant que certains se sacrifient pour la navette.
Au retour de la navette, le constat est clair : nous avons perdu Jérôme G, ou plutôt Jérôme G s’est perdu (il a manqué le sixième chemin à gauche de la 5ieme route communale à droite après l’autoroute)!

Après-midi :
les Gorges sous Alby
Difficulté
III, E2 (les gorges) puis II, E1 ,Longueur 9 km ??

Embarquement au lieu-dit « le pont » à Lescheraines jusqu’à un barrage avec un siphon débitant 5 m3/s, nous avons préféré débarquer avant et conseillons vivement de suivre l’exemple…
Le parcours en très beau mais très court, loin des 9 Km annoncés.
La bonne nouvelle : cela nous permet de rentrer raisonnablement tôt sur Lyon avec deux navigations en poche !
L’avis de Raphel G :
« La fonte ayant bien été enclenchée dans la semaine, Les niveaux d’eau ont compensés un léger manque de soleil, et les températures étaient très clémentes 12°C. En outre le bas Chéran reste un des plus beaux parcours de Rhones-Alpes accessible à tous. Le parcours nouveauté pour tous du haut était très court (40 minutes), simple (2/3), mais à la différence des gorges d’Alby ou l’on embarque au font des gorges, celui-ci donne vraiment l’occasion et cette sensation de s’enfoncer dans des gorges que l’on voit arriver inexorablement. Et ça, ça n’a pas de prix. Notons que l’objectif de 2 navigs a été rempli, ce qui est quasiment un événement en soi ! »

Descente de l’Ain – 23 octobre 2011

Départ: pont de Chazey

Arrivée: Anthon (confluence Ain-Rhône)

8 Participants: Bertrand, Claude Be., Didier, Emmanuel C., Jacques, Maryvonne, Nicolas, Sébastien.

Pour cette dernière véritable sortie de la saison, nous avons descendu l’Ain du pont de Chazey jusqu’à Anthon, à la confluence de l’Ain et du Rhône. Les pluies automnales se faisant attendre, le niveau était relativement bas, mais suffisant pour naviguer sans jamais racler les bateaux ou la pagaie au fond de la rivière. En contrepartie la météo était exceptionnellement agréable en cette saison, si l’on oublie la levée du vent en fin de descente, et nous avons pu profiter du soleil pour le pic-nic et en attendant le retour de la navette. Il a même fallu retenir Maryvonne entre deux chansons révolutionnaires pour qu’elle ne rejoigne pas les nudistes qui bronzaient au soleil. Heureusement qu’elle avait pris une pagaie trop courte, cela nous a permis de la rattraper à temps !

Cette sortie étant pour certains une première expérience de navigation en rivière, nous en avons profité pour faire quelques exercices élémentaires (bacs, stops et reprises) dans les quelques petites veines d’eau du parcours. Malgré quelques trajectoires approximatives entre bac et reprise, quelques remontées dans le courant au milieu de la rivière au lieu de rejoindre la rive opposée, et quelques stops involontaires à l’intérieur de virages, tout le monde s’en est sorti honorablement. Le débit relativement faible a permis de descendre la rivière en toute sécurité sans bain involontaire, et chacun a pu à tour de rôle ouvrir la rivière pour apprendre à lire les mouvements d’eau.

En résumé: une sortie conviviale et sportive en pleine nature, une météo ensoleillée, une navigation très agréable, et chacun a pu se perfectionner, idéal !

Pause dans un stop

débarquement pour le pic-nic

L'après-midi

Premier bac